Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 21 oct. 19)- Une délégation togolaise séjourne depuis le 14 octobre 2019 à Washington (USA), dans le cadre des Assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque mondiale (BM).

En marge des travaux de ce forum, le ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya, chef de l’équipe togolaise s’est entretenu vendredi 18 octobre 2019 avec le Vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur les performances économiques du Togo, l’appui budgétaire, le reprofilage de la dette, ou encore le portefeuille de l’institution au Togo.

« Actuellement évalué à 400 millions de dollars, ce portefeuille comprend une quinzaine d’opérations dans plusieurs secteurs : éducation et formation, santé, agriculture, environnement, énergie et mines, télécoms, développement à la base, emploi des jeunes, gouvernance, etc. », a indiqué le ministre à la suite de son audience.

Le groupe de la Banque mondiale joue un rôle capital dans les efforts déployés dans le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et favoriser une prospérité partagée. Pour à atteindre ces objectifs, l’organisation s’emploie en particulier à  inciter les citoyens à collaborer sur les enjeux liés à la réduction de la pauvreté, au développement économique international, au financement, ainsi qu’à la valorisation du capital humain et au renforcement de la résilience.

A cet effet, les Assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du FMI constituent une occasion privilégiée pour sensibiliser et associer toutes les parties prenantes autour de ces questions, et promouvoir les actions qui permettront de les résoudre.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 20 octobre 2019)- La Brasserie BB Lomé et l’Université de Lomé ont procédé vendredi 18 octobre 2019, à la signature d’une convention de partenariat. Il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant entre les deux institutions visant à améliorer l’employabilité des jeunes et à contribuer au développement socioéconomique du pays.

Les documents de cet accord de partenariat ont été paraphés par le Directeur Général de la Brasserie BB Lomé, Thierry Féraud et la 2e Vice-Présidente de l’Université de Lomé, Mme Kpégba Kafui au cours d’une cérémonie organisée au siège de la Brasserie à Lomé.

La Brasserie BB Lomé est engagée dans une politique de Responsabilité Sociétale des Entreprises depuis 2017 dans les domaines clés, dont l’éducation et la formation.

Pour Thierry Féraud, Directeur Général de cette société, la concrétisation de cette convention de partenariat avec l’Université de Lomé s’inscrit dans la droite ligne  de cet engagement. « Elle révèle également de la volonté de nos deux institutions à se renforcer mutuellement pour améliorer l’employabilité des jeunes diplômés au Togo », a-t-il ajouté.

À travers ce partenariat, l’Université de Lomé, accompagnera la Brasserie BB Lomé dans le cadre de la RSE et apportera son expertise à la société dans la gestion des déchets et l’analyse de qualité, à travers ses divers laboratoires. Cette université publique assurera à la demande, une formation continue des employés de la BB Lomé dans divers domaines et dans les divers parcours (Licence, Master et Doctorat), organisera des séminaires, des sessions de formation à l’intention des employés de la Brasserie de la BB Lomé et aidera à la maintenance technique des appareils de la BB Lomé par l’École Nationale Supérieure des Ingénieurs (ENSI).

De son côté, la Brasserie BB Lomé s’engage à soutenir par le sponsoring, le parrainage, des activités sportives, culturelles et sociales menées au sein de l’Université ; admettre des étudiants de l’Université de Lomé en stage de fin de formation dans les usines de la société ; initier d’autres activités innovantes en vue de la formation, le management de la qualité et l’assurance qualité ; recevoir des étudiants et des personnels de l’Université de Lomé en visite d’entreprise et à investir les compétences du secteur industriel pour contribuer à la formation universitaire.

Pour Mme Kpégba Kafui, l’Université de Lomé dans le but de concrétiser les ambitions de son plan stratégique de développement, a besoin de l’appui de l’État, mais également des partenaires privés crédibles, efficaces et de haut niveau.

La signature de cet accord témoigne une fois encore, a-t-elle laissé entendre, la volonté des autorités universitaires de Lomé de sceller leurs ambitions qui sont, celles de mettre l’institution sur l’orbite du développement économique et social du pays.

« L’engagement de la Brasserie BB Lomé aux côtés des autorités nationales pour la même cause n’est plus à démonter. A l’heure où tout le pays vibre au son du Plan National de Développement (PND), les deux institutions sont bien indiquées pour jouer leur partition afin de contribuer à la réussite du programme », a-t-elle indiqué.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 20 octobre 2019)- Le gouvernement a autorisé vendredi 18 octobre 2019, l’exploitation à grande échelle du gisement de manganèse de Nayéga (préfecture de Kpendjal-ouest) à la Société Générale des Mines (SGM). 

A la suite des résultats concluants des recherches de gisements de manganèse à Nayéga dans la préfecture de Kpendjal-Ouest, région des Savanes, la SGM a introduit une demande de permis d’exploitation à grande échelle de ce minerai, informe le gouvernement qui autorise cette société à exploiter ce minerai. 

Les réserves de manganèse découvertes sont évaluées d’après les experts, à près de 8.500.000 tonnes. La durée de vie de la mine sur les réserves prouvées actuelles est de onze (11) ans. 

« L’exploitation de ce minerai contribuera à l’atteinte des objectifs de l’axe 3 du Plan national de développement (PND) avec la réalisation des projets de développement communautaire et la création d'emplois directs et indirects qui auront indubitablement une incidence positive sur le plan social et sur l’économie de la zone d’exploitation de ce minerai », indique la partie togolaise.

Il est à préciser que cette exploitation à grande échelle, participera également à la réalisation des objectifs de l’axe 2 du PND qui vise à développer des pôles de transformation agricole manufacturiers et d’industries extractives. 

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 20 octobre 2019)- Jean-Pierre Fabre a été réélu samedi 19 octobre 2019, président du parti Alliance nationale pour le changement (ANC) à l’issue des deux jours du 2e congrès ordinaire du parti tenu les 18 et 19 octobre 2019 à Lomé. 

Le nouveau Maire de la commune du Golfe 4 (Amoutivé) sera donc le candidat de l’ANC à l’élection présidentielle de 2020 au Togo ceci « à la demande des militants et sympathisants » de cette formation politique.

« J’accepte d’être le porte-étendard pour bâtir avec vous un Togo réconcilié avec lui-même, un Togo libre, digne et prospère », a-t-il laissé entendre lors de la cérémonie de clôture de ce congrès. 

L’ex-chef de file de l’opposition a promis d'accomplir sa mission en « remportant la présidentielle de 2020 » pour son parti et réaliser l’alternance au Togo. « Je mesure naturellement le poids de la responsabilité qui m’incombe de conduire le peuple togolais à la victoire, au moment où notre pays, ruiné et meurtri par plusieurs décennies d’improvisation, de gabegie et de violation massive des droits humains, attend impatiemment de connaître le changement libérateur et refondateur...», a-t-il martelé.

Il faut rappeler qu’au cours des travaux du congrès, l’ANC a lancé un appel à l’actuel Président de la République, celui de se retirer en 2020. 

Pour M. Fabre, l’avenir « reste sombre » pour le Togo si M. Faure Gnassingbé se présente encore en 2020 même si la constitution le lui permet. « Pour des raisons de contexte politique national aussi bien que d’éthique politique, le Chef de l’État qui aura accompli en 2020, trois mandats de cinq ans chacun, à la tête de l’État togolais, ne peut plus briguer un 4e mandat présidentiel, sans créer un climat de tension sociopolitique et d’insécurité pour les populations », a-t-il martelé. 

Raphaël A.

Page 4 sur 1429

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…